Pourquoi ce blog ?

Encore un blog de sépien !!!

Jean-Noël ODIN

Alors, pourquoi ce blog ?

L’annonce de la maladie est un véritable Tsunami. On passe par de nombreuses étapes : le choc, le déni, la colère, l’acceptation, la reconstruction…

Tout cela, il est très facile de le lire et de le comprendre, mais une chose ne m’a jamais été dite : on se sent seul avec sa sclérose en plaques. Surtout au début, et pour beaucoup toute sa vie (tant qu’elle reste invisible).

Aujourd’hui, je ne sais pas où j’en suis dans les étapes d’acceptation de la maladie, mais, depuis environ 5/6 ans j’ai pris le temps de réfléchir sur ma maladie que certains ont qualifié de ma meilleure ennemie (blog qui s’appelle maintenant “bien vivre avec sa maladie”).
Pendant ces années j’ai accepté certaines choses (comme du matériel qui simplifie la vie), rencontré du monde, fait des rencontres (certaines plus positives que d’autres, mais on apprend de ses erreurs).

De tout ce parcours, une rencontre m’a le plus marqué que les autres (pour être honnête 2, mais une a créé le déclic pour faire ce blog). Il s’agit d’une personne qui a aussi créé son blog il y a quelques années (voir le lien ci-dessus) et en lisant son histoire, j’ai ouvert les yeux sur beaucoup de choses.

En phase de reconstruction

Depuis quelques temps je cherche à m’apaiser, car je suis quelqu’un que l’on peut qualifier de sanguin avec un fort caractère et une forte personnalité. Tant qu’on est en “bonne santé”, on arrive à peu près à dépasser les contrariétés que peut causer ce trait de caractère, mais quand la fatigue s’installe (et si on ne fait pas attention, c’est fréquent dans la sclérose en plaques), c’est tout de suite plus compliqué.

J’ai alors entrepris un travail de suivi psychologique afin de mieux me connaitre en espérant m’apaiser, et depuis peu une thérapie moins holistique (j’en ferai sûrement un article)
C’est alors que m’est venue l’idée d’écrire ce blog, car je suis convaincu de la force de l’écriture dans la phase de reconstruction. Et dès les premières lignes, j’ai vite vu que je mettais des mots sur des choses que je n’avais jamais exprimé. Je ne les avais pas exprimé non pas par pudeur ou honte, je n’y avais tout simplement pas pensé.

Ce qui, au départ devait être un simple blog afin de partager mon histoire et permettre à d’autres de se sentir moins seuls dans l’isolement que peut créer une maladie comme la sclérose en plaques, devient une forme de thérapie vers la reconstruction

Et donc je partage

Comme évoqué plus haut, on se sent vite seul dans la maladie, parce qu’on se cache, on s’isole… Du moins, c’est comme ça que derrière une forte carapace j’ai agi. Certainement que des lectures comme celles que je m’efforce de faire m’auraient permis d’avancer.

Je n’ai aucune légitimité à parler de la sclérose en plaques ( je ne suis pas un psychologue, ni un thérapeute, encore moins un médecin, je ne suis aucunement expert en maladie…) je suis juste un malade qui entreprend de partager avec ceux qui me liront et commenteront ( les échanges, c’est vital) avec l’espoir de faire du bien.

Bonne lecture et longue vie à Sepamoi