Chapitre 1 – Ma vie avant mes 30 ans

Dans ce premier article, je vais résumer en quelques mots les 10 premières années de ma vie d’adulte.

Avant ça, quelques mots sur mon enfance :

Je suis né en 1976 à Marseille, entouré d’un père travaillant dans un établissement bancaire, d’une mère dans un service public et une petite de soeur (de 5 ans ma cadette).

Coté paternel :

  • Des grands parents très ancrés dans la religion catholique (ambiance dans laquelle je baigne toute mon enfance).
  • 3 oncles et une tante
  • De très nombreux cousins (un grand plaisir pendant les vacances)

Coté maternel :

  • Des grands parent artisans boulanger (Grand père dit pépé, au  fournil, grand-mère dit mémé, à la caisse)
  • 1 oncle (mon parrain)
  • Une cousine
J’ai eu une enfance heureuse dans une famille aimante même si les origines et convictions de mes grands-parents sont plutôt opposés, le respect et l’amour de l’autre sont des points communs à ces 2 familles. Ils s’efforceront tous de me transmettre ces valeurs

De mes 20 ans à mes 30 ans

Né en 1976, vous comprendrez facilement que nous sommes en 1996. A cette époque je suis animateur enfants depuis 4 ans et formateur B.AF.A. (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur). Après avoir trainé pour obtenir mon BAC (à l’age de 21 ans), j’effectue mon service militaire et décide de quitter ma ville natale (Marseille) car la montagne m’a gagné très jeune (amour certainement transmis par mon père)

En 1999, je quitte donc Marseille pour m’installer dans les Hautes-Alpes, accompagné de ma compagne de l’époque et de son fils (âgé d’une dizaine d’années).
Pendant ces années, je travaille, quelques temps comme saisonnier dans un club de vacances où j’encadre les pré-adolescents et adolescents sur les pistes de ski l’hiver et sur les chemins en VTT l’été (quand il fait beau, c’est un beau métier 🙂 ).

J’ai donc, par choix la chance d’effectuer un métier passion où je peux m’épanouir en pratiquant mes sports favoris (VTT, randonnées, sports de glisse…). Puis j’occupe pendant 2/3 ans le métier de surveillant en collège (le collège ayant un internat, j’effectue mes 40h hebdomadaires en 3 jours) ce qui me permet  en parallèle de ma profession, de pratiquer le tennis, l’escalade, le volley-ball, le tir à l’arc et surtout du vélo.

Si je parle de tout ça dans ce premier article, c’est surtout pour mettre en lumière ma façon de vivre : je ne tiens pas en place, la vie en plein air et le sport sont les moteurs de ma vie. Je ne me voies pas entrer dans le moule du métro, boulot (dans un bureau ou derrière un guichet), dodo où tu ne vois le soleil qu’au changement de bus ou le week-end.

Les aléas de la vie (j’en suis pour beaucoup responsable) font que je me sépare de ma compagne et j’ai l’opportunité d’intégrer une équipe dans un office de tourisme isérois où je serai en charge des animations et des évènements pour une station de ski du domaine des Grandes Rousses (Oz-Vaujany-Alpe d’Huez).

Je n’ai pas conscience à cette époque de l’important virage que prend ma vie.

Abonne-toi pour recevoir les articles

A propos de l'auteur

Jean-Noël ODIN

Jean-Noël ODIN

Sépien depuis 2011, je vous partage mon histoire chamboulé par l'annonce d'un diagnostique qui a donné naissance à un nouveau moi.
Ma Sep à moi ou comment la Sep a modifier ma vie.

Partagez l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire