Le CBD c’est quoi ?

Qu’est-ce donc que le CBD ? du cannabis ? Tu te drogues ? C’est légal ?….
Depuis que je prends du CBD (août 2019), voici les principales questions qui me sont posées. Et si on en parlait tranquillement ?

Définition du CBD (cannabidiol)

Pour commencer, ces 3 lettres sont l’abréviation d’un seul mot : cannabidiol
Etymologiquement parlant le mot peut être séparé en deux, et nous donner de précieuses informations sur la définition du CBD :
-«cannabi» : La racine du mot. Se retrouve dans cannabis : la plante dont la molécule est extraite
-«diol» : composé chimique aussi appelé glycol. Son nom vient de la composition chimique de sa molécule, incluant des atomes d’oxygène et d’hydrogène.

Le CBD n’est qu’une molécule organique extraite du plant de cannabis. 
Cette molécule est présente en grande quantité dans les plans de marijuana. Dans le langage courant, le cannabidiol qualifie la molécule une fois extraite du végétal. Pure, elle se présente sous forme de cristaux. Extraite comme huile essentielle, elle se présente en toute logique sous forme huileuse

Différences entre CBD et THC

Le THC est la molécule psychoactive du cannabis. C’est elle qui est responsable des effets planants provoqués par la consommation de marijuana. Le CBD, au contraire n’est pas un stupéfiant

Grâce à son absence d’effets psychoactifs, le CBD permet donc de bénéficier des propriétés du chanvre sans perdre le contrôle de soi. C’est ce qui lui vaut son surnom de cannabis thérapeutique.

Le CBD peut-il être prescrit par un médecin ?

Le CBD n’est pas un médicament bien qu’il entre dans la composition du Sativex en tant que principe actif. Son utilisation ne peut pas être prescrite par un médecin en France. Considéré aujourd’hui comme un complément alimentaire, le CBD ne peut pas être pris en charge par l’assurance maladie ou votre mutuelle.

Pour autant, la législation sur les molécules du cannabis (CBD, CBG, CBN, etc.) évolue rapidement à travers le monde. Une première série d’expérimentations se tient ainsi en France entre 2021 et 2023, et viendra peut-être changer la donne.

«source weedy.fr »

L'action du cbd

Le CBD agit sur le système endocannabinoïdes (S.E.C). il le stimule en réactivant la production de nos propres endocannabinoïdes par le cerveau.

Le système endocannabinoïde c'est quoi ?

Pour faire simple (car je ne suis pas un médecin, je n’ai fait aucune étude dans ce sens et je n’ai pas la prétention d’être un spécialiste ) il s’agit d’un sous-système de notre système nerveux et a une fonction de régulation de tous nos organes et systèmes. Son rôle est de permettre à l’organisme de retrouver et de maintenir notre état homéostasique ( c’est  à dire  un fonctionnement équilibré et harmonieux)

Avec l’âge, il tend à moins bien fonctionner, soit pour des raisons naturelles (vieillissement biologique) soit pour des raisons non naturelles (pathologies, certaines médications…).
Le S.E.C est constitué d’une multitude de récepteurs dont les CB1 (en plus forte concentration au niveau cérébral) et les CB2 (au niveau digestif, le «second cerveau»).
Ces récepteurs sont activés par les endocannabinoïdes fabriqués par le cerveau, mais lorsque l’organisme est moins performant, le cerveau fabrique moins d’endocannabinoïdes.

Le CBD à spectre complet est parfaitement semblable à nos endocannabinoïdes et permet de combler cette déficience

Tous les CBD du commerce ne sont pas à spectre complet

Le CBD à spectre complet contient des molécules qui interagissent entre elles et de ce fait augmentent les résultats sur le corps.
Contrairement à un médicament, il n’agit pas directement sur un organe ou une fonction. 
On ne prend pas du CBD pour soigner ponctuellement une céphalée ou une douleur.
Il n’a pas de cible précise, mais «visite» l’organisme à son rythme en agissant là où il y a des nœuds pour faciliter les  interactions entre les organes toujours dans la recherche de l’homéostasie (fonctionnement harmonieux)

Le CBD agit donc comme un REGULATEUR en renforçant notre organisme là où il est défaillant en rééquilibrant le fonctionnement des organes.

Quand et comment prendre du CBD ?

Maintenant qu’on en sait plus sur ce qu’est le CBD et en quoi il est un booster sur l’organisme, voyons comment s’en servir.

Quand prendre du CBD ?

Prenons l’exemple d’une pile rechargeable.
Une pile fournira le maximum de ses capacités lorsqu’elle possèdera 100% de sa charge et au fur et à mesure de son utilisation, ses capacités diminuent (moins de puissance et moins d’énergie). On va considérer qu’en dessous de 40% de recharge son fonctionnement n’est pas optimal.

Vous me suivez toujours ?
Je continue

Par définition, la nuit est un temps de repos. Lorsque nos nuits sont réparatrices (sommeil profond), on considère avoir rechargé les batteries de notre organisme.
C’est pourquoi il est conseillé de commencer les prises de CBD le soir environ 1/2 heure avant l’heure d’endormissement (A ne pas confondre avec l’heure de coucher. Par exemple, moi je prends mes gouttes en me couchant). De cette façon, la REGULATION boostée par la prise de CBD se fera plus facilement pendant le sommeil.
Au fil des jours et des mois, notre capital énergie va progressivement augmenter comme la charge de la batterie. Tant que la charge n’est pas optimale, l’énergie récupérée n’est pas ressentie.

La «batterie» atteint un 100% de charge une fois la posologie trouvée et lorsque l’organisme aura «stabilisé». Pour trouver la posologie, en moyenne on estime qu’il faut 6 à 8 mois

Comment prendre du CBD et sous quel forme ?

Il existe plusieurs formes : huiles, infusions, gélules, E-liquides, cristaux, crèmes, fleurs. Chacune aura ses propriétés et mode d’assimilation par l’organisme.

Nous parlerons ici uniquement de l’huile (dans un autre article je vous parlerai de la Vap et d’un produit miracle récent…).
Tout simplement parce que c’est celui qui agit le plus directement sur le cerveau (réactivation des endocannabinoïdes par le cerveau)  par une absorption sublinguale

Quel posologie ?

Si vous espérez une réponse rapide, c’est loupé 🙂 Chaque organisme va avoir des besoins et des réactions différentes

Méfiez-vous sérieusement de ceux vous donnant LA posologie miracle…

1 – Pour commencer il faut choisir le % qui vous convient.
Le 5%  convient pour des troubles psychologiques légers, des troubles du sommeil ou une hypersensibilité au produit.
Le 10% est plus utilisé et convient pour toutes les autres pathologies.

Tout autre % est à proscrire pour commencer. Le produit étant puissant, ce serait contre-productif d’avoir un surdosage dès le départ.

2 – On commence par 1 goutte sous la langue (sublinguale). On attend entre 1mn30 et 2 mn avant d’avaler : les molécules passent directement dans le sang par capillarité car cette région est très vascularisée

3-  On poursuit une progression en augmentant d’une goutte tous les 4 jours

4 – Il arrive un moment où en ajoutant une goutte, on ressent un moins bien (mauvaise nuit, fatigue, mal être général…) C’est la «goutte de trop », un surdosage. Ce qui signifie qu’il faut revenir  au dosage précèdent

5 – Après quelques jours les choses se confirment (rien ne vous empêche de tester une goutte de plus et d’agir). 

Certaines personnes peuvent avoir besoin de quelques jours pour stabiliser l’action du CBD. Le maître mot c’est patience et observation .

En conclusion, mes conseils

  • Procurez-vous un produit sûr à spectre complet
  • Noter vos ressentis sur un carnet. Cela permet de faire un bilan et d’évaluer la progression
  • Une fois stabilisé, si vous en ressentez le besoin une progression en journée est possible en complément (l’action est quelques peu différente)
  • Faire une pose tout les 6mois / 1 an
  • Il est possible de ressentir à nouveau un moins bien (environ 1 an ou plus après le premières prises). Cela veut dire que le cerveau a recommencé la fabrication des endocannabinoïdes et que du coup on est en surdosage. Il faut baisser la posologie de façon inverse à la progression

3 points importants avant d'acheter

Méfiez-vous des boutiques qui fleurissent au coin des rues
La plupart sont des revendeurs. Rares sont ceux qui connaissent l’origine du produits, le mode de production, d’extraction…
A ce jour, il n’existe que très peu de formations pour être vendeur et elles ne sont pas obligatoires. Le CBD est victime d’un effet de mode où beaucoup de pseudo connaisseurs garantissent des résultats et donnent des conseils sans connaissances

Méfiez-vous des prix attractifs
Un bon produit à un coût. Une bouteille de 10ml de CBD 5% à moins de  20€, c’est louche. Pour vous en assurer, demander s’ils ont des analyses (chromatographique: pesticides, métaux lourd, solvants…) à vous montrer, sont-ils producteurs, ont-ils une certification, un label ? (« https://chanvre-et-cbd.org » par exemple). N’oubliez pas que le produit est extrait d’un plante et qu’une plante est une éponge (elle va récupérer tout ce qu’il y a dans les sols )

Informez-vous
Ne restez pas seul dans votre expérience. Il existe des groupes/clubs sur la toile (pour être honnête 80% de ce qui est écrit ci-dessus vient de là) où vous trouverez de précieuses informations.

Personnellement

Abonne-toi pour recevoir les articles

A propos de l'auteur

Jean-Noël ODIN

Jean-Noël ODIN

Sépien depuis 2011, je vous partage mon histoire chamboulé par l'annonce d'un diagnostique qui a donné naissance à un nouveau moi.
Ma Sep à moi ou comment la Sep a modifier ma vie.

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.